mercredi 4 mars 2015

enfin vers une reconnaissance des séquelles des violences sexuelles...?

Bonjour à tous, cette semaine, oh surprise, les médias, radio ( rtl ) et journaux ( espress ), ont révéles que des sérieuses etudes ont mises en avant que les victimes de violence sexuelles souffraient toutes leurs vies de séquelles liées clairements à ce qu'elles ont subit, chapeau, après tant d'années ou je me bas, cris, hurle, ai ouvers ce blog, démarché tout ce que je pouvai, jusqu'à l'état, enfin on va être écouté? Je l'espére en toys les cas, mais j'attend de voir, d'être sur, car comme moi vous savez bien que la politique etc, c'est des mots, des on vous a compris et puis plus rien, alors nous allons être vigilant et bien à l'écoute dans les jours, mois à venir, et puis si ils veulent savoir qu'ils viennent me voir je me ferai un plaisir de les renseigner, n'ai je pas déjà écrit aux autres ministres de la santé, justice, etc, les preuves sont sur mon blog...

Ci dessous les extrais de journal l'express:

En France, 81% des victimes d'abus sexuels sont mineures

Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le

Une étude réalisée dans le cadre de la campagne "Stop le déni" montre que les enfants et adolescents sont les principales victimes de violences sexuelles, et courent de nombreux risques faute de prise en charge adaptée. 

 
C'est une enquête aux résultats alarmants. Réalisée grâce aux réponses de plus de 1210 victimes, âgées aujourd'hui de 15 à 72 ans, dont 95% de femmes, elle montre qu'une femme sur cinq et un homme sur quatorze déclarent avoir subi des violences sexuelles en France. Des agressions commises à 94% par des proches. 
image: http://imageceu1.247realmedia.com/0/default/empty.gif
Parmi ces victimes, 81% ont subi ces violences avant l'âge de 18 ans, dont 51% avant 11 ans et 21% avant 6 ans. L'enquête a été conduite de mars à septembre par l'association Mémoire traumatique et victimologie, avec le soutien de l'Unicef. Et pointe les risques encourus par des victimes trop peu soutenues. 

Risque accru de suicide lors d'abus dans l'enfance

Dans plus de la moitié des cas survenus dans l'enfance, l'agresseur était un membre de la famille. "Mon père m'a violée en moyenne 3 à 4 fois par semaine pendant dix ans", témoigne ainsi une victime. Aussi, plus la victime est jeune au moment des faits, plus les conséquences sont lourdes. 42% des personnes interrogées ont déjà tenté de se suicider, parfois plus de dix fois, et 95% reconnaissent un impact des violences sur leur santé mentale et physique. 

Le "scandale" du manque de prise en charge

Face à ces résultats, le Dr Muriel Salmona, présidente de l'association Mémoire traumatique et victimologie, déplore le manque de soutien proposé aux victimes. Elle dénonce "un véritable scandale de santé publique", représenté par "l'absence de prise en charge adaptée, de protection et de reconnaissance des victimes, surtout les plus vulnérables, alors même que les conséquences sur la santé et la vie affective, familiale et professionnelle apparaissent extrêmement importantes". 
 

Les victimes d'abus dans l'enfance ne s'estiment pas protégées

L'étude pointe une responsabilité générale des structures de prise en charge des victimes, qu'elles soient policières ou pénales. Plus les violences sont assorties de circonstances aggravantes (viol, inceste), moins les victimes ont été protégées par la police, la justice ou leurs proches. 
Seules 4% des victimes agressées dans l'enfance indiquent avoir été prises en charge par l'Aide sociale. Parmi celles qui ont porté plainte, 66% de celles qui avaient moins de 6 ans au moment des faits déclarent "n'avoir jamais été protégées", tout comme 70% de celles entre 6 et 10 ans et 71% de celles entre 11 et 14 ans. 
"Il est urgent que les pouvoirs publics mettent en oeuvre les moyens nécessaires pour protéger, accompagner et soigner efficacement les victimes afin d'enrayer le cycle infernal des violences", plaide le Dr Muriel Salmona. "Il faut briser la loi du silence" ajoute-t-elle. Avec cette étude comme premier pas. 
Avec
image: http://static.lexpress.fr/imgstat/article/icons/fpa.png
 
le mercredi 4 mars 2015 à Lagny-Sur-Marne Hugo Gall pour T.G

dimanche 18 mai 2014

assez d'inceste et d'abus sexuel et arrêtez de faire passer Kierviel pour une victime

Bonjour à vous tous qui lierez mon message d'aujourd'hui, je dois dire que j'ai été très bouleversé d'entendre cette semaine qu'un père de famille avait violé ses trois enfants de très jeunes âges et qu'il aurait aussi dans son bon élan, fait des attouchements au copain d'un de ses enfants, cet horrible d'entendre cela, de s'imaginer, mon cœur à crier sa souffrance, mais ce qui est fort dans cette histoire c'est que ce dernier copain a tout raconté à sa mère en rentrant chez lui, et là je suis très fier de ce petit homme, je salut son courage et sa force, ainsi que sa maman qui a accueillit les confessions de son enfant sans les mettre en doute et qui a lancé l'alerte, je souhaite que toutes les mères puissent se comporter de la sorte avec tant d'amour et de confiance vis a vis de son enfant, car n'oublions pas que c'est les premières paroles de la victime qui sont les plus importantes, si la première personne qui les reçoit les entends et les comprend, accepte, alors la victime pourra se reconstruire beaucoup plus vite et sans baisser l'échine, malheureusement si le contraire arrive, que ces paroles sont mises en doute, voir pas entendues, comprises, acceptées, alors la victime ne se reconstruira pas ou très mal.

Je donne toute mon affection à ces enfants, les personnes qui leurs sont proches et qui s'occupent j'espéré très bien d'eux et les aimes, je les soutiens, et mon aide s'ils la veule.

Dans le même temps, je suis outré et en colère par ce rabattage médiatique de ces derniers jours, qui donne toute l'attention à un certain monsieur Kierviel, qui se prend pour une victime bénie et pardonnée de Dieu, alors là je ris jaune, comment des curés comme celui de Poitier peut-il se lever pour un tel personnage, alors qu'il n'a pas à ce que je sache, fait bouger les choses, poussé à défilé quand des enfants étaient abusés par certain de ces collègues, oui quand des pauvres enfants innocents étaient victimes de prêtres pédophiles, je l'ai entendu ce prêtre dans l'émission des grandes gueules sur rmc ou il disait la dernière fois, qu'il fallait laisser les victimes des prêtres pédophiles tranquilles et qu'ils oublient, je rêve, pratique, ils doivent oublier bien sur, pour qu'on en parle plus et qu'on range tout ça dans nos mouchoirs et les leurs, mais moi je dis non, trop facile, comme le disait notre seigneur Jésus, demandait à ces pierres de se taire et elles crieront, non cher monsieur le curé les victimes ne doivent pas se taire, elles doivent parler, témoigner, pour se guérir, se relever et pour aussi soutenir toutes les autres victimes, pour leurs donner l'espoir et le courage de pouvoir dire la vérité, dénoncer et s'en sortir elles aussi.

Le pire c'est que vous voyez aussi ce bon monsieur Mélanchon et cette gauche de gauche communiste qui soutiens ce Kierviel, mais que font-ils eux aussi et qu'ont-ils fait quand des enfants se sont fait violer par des curés, des enfants subir l'inceste par leurs pères et ça depuis des années et des années, non on les entends pas pour réclamer de changer les choses, les lois, les mentalités, etc...Alors qu'ils se taisent et c'est si dure et insupportable, ainsi que tout ces journalistes, se bousculer pour soutenir, aider, plaindre un homme qui a quand même jouer avec des milliard, c'est pas nous qui avons pu jouer avec de telles sommes, alors pas si innocent que ça, qu'on arrête, et monsieur demande que le président de la république vienne à sa rencontre, j'hallucine, si cela se fait, alors moi je demande au nom de toutes les victimes d'inceste et pédophilie, que monsieur Hollande vienne me voir et moi je vais lui dire ou est l'urgence et les vrais victimes, celles dont on ne s'occupe pas et surtout pas assez et qu'on oublies très vite, regardez déjà ces pauvres enfants, déjà on en parle plus un journée et pschitt, alors qu'un grand voyou repenti et béni par le pape à toutes les caméras sur lui et le pardon, par pitié reprenez vous et regardez les vrais priorités et surtout ou sont les vrais  victimes, ceux qui ont vraiment besoin qu'ont les aides et soutiennes, merci pour eux...

Hugo Gall

mardi 22 octobre 2013

Non à la loi futur loi à plus de pouvoir aux beaux parents

Non à plus de droit aux beaux parents, sur les enfants de leurs conjoints. ( dites non )
 
Bonjour à tous, je viens ici aujourd'hui pour dire ma colère, à ce que j'ai entendu ce matin sur Rmc, chez Jean-Jacques Bourdin, sur la loi en préparation par le gouvernement sur les beaux parents, pour leurs donner plus de droits envers les enfants de leurs conjoints, d'abord, je tiens à dire que je suis contre et deuxièmes quand j'entend monsieur Bourdin dire qu'il est pour cette loi et second......o que la majorité des enfants de divorcés et en famille recomposé, vivent bien ,enfin que dans ces familles en grande majorité ça se passe bien, cela m'a mit dans une grosse colère, comme peut il dire de tel chose, lui qui n'a surement jamais connu ce genre de vie et surtout qui n'a pas été la victime de maltraitance et d'inceste de la part d'un de ces beaux parents, c'est même étonnant, car à chaque fois que j'ai voulu rendre témoignage dans son émission pour défendre les victimes d'incestes et de maltraitances, je n'ai jamais été sélectionné pour en parler, je pense sincèrement que ce monsieur qui se dit neutre, ni de gauche ni de droite, mais qui donne des leçons de morale à longueur d'émission, à des problèmes avec nous les victimes d'incestes, alors je vous invite à l'appeler en masse, pour finir par passer et dire pour moi et vous ce que nous en pensons. Oui je suis contre cette futur loi car elle donnera encore plus de droit à maltraiter les enfants, et pire, pourtant nous ne somme pas si loin de l'atroce fin de la petite Fiona, pourtant ce gouvernement ne semble pas le prendre en compte, sans compter tous les exemples qu'il y a à longueur d'année, avant de faire passer cette loi et d'accorder le moindre droit aux beaux parents, il faut s'assurer après avoir visité, reçu plus d'une fois les enfants de divorcé, veuf, etc, ainsi que les beaux parents et parents, pour s'assurer que les enfants sont "heureux", bien traités, seulement à ce moment là on pourra accorder certains droits à ces beaux parents, car bien souvent même le parent de l'enfant laisse faire, quand il n'est pas aussi coupable, alors non ça suffit, je suis bien placé pour le savoir, moi qui comme vous la savez si vous avez lu mon histoire et parcourt, maltraité, violé, qu'il vienne me demander à moi ce qu'il faut faire et je leur dirai et je me battrait pour qu'on m'écoute, qu'on ne laisse pas passer cette loi, merci de m'aider, de nous faire entendre, de cette gauche qui n'a jamais rien fait pour nous, et changer les choses, les lois, la gauche à toujours été ambiguë, dans les affaires d'incestes, de sévices sexuels, viols, encore aujourd'hui, il voulait même nous imposer un président de la république aux mœurs et pratiques bien dissolues et très limites, alors c'est eux qui vont encore faire des lois pour donner le droit légitime aux beaux parents de les maltraiter et pire? Je vous en pries dite non avec moi et battons nous ensemble et faisons le savoir, merci à vous tous, mes frères et sœurs de souffrances.
 
( ps: à la place de défiler pour des personnes en situation irrégulière et très loin d'être en réglé avec les lois et les valeurs, traditions, histoires de notre pays, les étudiants, cette bonne gauche à la parole unique et toujours à donner des leçons de morale, feraient bien de défiler et demander le changement des lois, et aider, ceux qui ont subit et subissent encore le pire, et que d'autres subirons demain si on continue comme ça et ne regarde toujours pas les choses et les victimes en face, trop souvent depuis des dizaines d'années, ils ont laissés faire, et les étudiants devraient penser à leurs camarades qui eux n'ont pas cette chance d'être heureux, d'avoir une famille uni, d'être aimé par leur père et mère et qu'ils doivent acceptés des choses innommables tous les soir en rentrant à la maison, et surtout ils doivent se taire, oui pensait à ça et revenez vite au raisonnable...Merci pour eux )
 
Ecrit le mardi 22 octobre 2013, à Lagny-Sur-Marne, O.P, par Hugo Gall, pseudo de T.G
 
Merci de votre soutien, de faire et partager ce blog, vous pouvez me joindre sur ma boite mail: georgelucienthierry@hotmail.fr
 
autres blog: hugogallromancier.blogspot.com  et historiquement votre: le plaisir de l'histoire à porté de tous.

vendredi 27 septembre 2013

Réquisitoire et réquiém pour Fiona

Assez, il faut que ça cesse, cela n'a que trop duré:tous avec moi vous enfants maltraités, violés par votre beau-pére, qui n'ont jamais été protégés par la justice et l'état, le pôle justice d'aide à l'enfance, etc...
Nous nous sommes toujours trouvés seul face à un beau-pére, voir une belle-mére qui ne nous aimait pas, et qui nous maltraitait voir davantage, sous l'oeil complice d'une mére, voir d'un pére, qui laissait faire, parce que le plus important c'était sa vie de femme ou d'homme avec ce nouveau compagnon, et que dans cela il ni avait ces enfants qu'en dernier.

Oui ça suffit, halte au crime d'enfant autorisé depuis des décennies, sous tous les gouvernements, je n'ai pas de mot, ni de colére pour le dire, c'est toujours un enfants, une âme innocente à chaque fois, qui meurt sous les coups violents d'un étranger, qui n'a pas le droit de frapper cet enfant qui n'est pas de lui, mais que fait la justice, l'état, qui préfére comme d'habitude de s'occuper des problémes de l'étranger, plutôt que de s'occuper de ses propres enfants qui en France en 2013, meurent encore sous les coups de compagnon de leurs méres ou péres, sans avoir une seul fois vériffié si ces enfants étaient en sécurité, et donné au parent qui n'en a pas la garde, plus de droit et d'autorisation, pour vérifier que ses enfants son heureux et en sécurité.

Cela fait trop longtemps que ça dure, je ne vais pas rabacher ma propre histoire, enfant orphelin de pére, la veille de mes deux ans, ma mére qui se ramarie quand j'ai 5 ans, avec un homme qui sera odieux, un bourreau pour l'enfant que j'étais, battu, humillié, rabaissé, puis violé pendant des années, presque sous les yeux d'une mére qui n'a jamais voulu partir et donné une meilleur chance d'être heureux à son propre fils, m'obligeant à subir avec elle, les crises, les coléres, les agréssions, les ivresses dangereuses de son mari, qui n'était pas mon pére, non personne n'a jamais vérifié; même voulu faire quoique se soit, oui à ça je dis assez, sans oublié qu'a cette époque j'avais 5 ans, jusqu'a ma majorité, et aujourd'hui j'en ai 50 ans, et ça se passe toujours ainsi pour beaucoup d'enfants, trop c'est trop et on ne peut pas dire qu'on ne savait pas que ça existait.

Maintenant il faut bien ouvrir les yeux et je lance cette appel à tous les politiques sérieux, sans partis pris de partis, car ras le bol de ça, par pitié faite changé les lois et faite en des meilleures et plus fortes, qui protége ces enfants de divorcés, séparés, et n'accordés surtout pas les pleins pouvoir aux beau-parents, car c'est ouvrir la porte à beaucoup plus d'abus et de violences, qui peuvent conduire hélas à la morts de petits innocents, vous ne pouvez pas ou plus ignorer cela, je vous en conjure, tant d'enfants déjà dont moi même avons subit cela et notre vie, leurs vie, en a été détruite, faisant des parcourts de vie privé, proféssionnel, etc, cahotiques, désastreuses, pour arrivé au suicide, à la marginalité, chomage, rsa et maldie ( comme moi ), faisant aussi le mal de notre société.

Tous le monde doit aussi prendre en compte ce qui est difficile à enttendre, mais réel, une femme, une mére est toujours dérriére ces horreurs, une femme qui a préférée être la compagne, l'épouse, la maitresse, plutôt que la mére avant tout et être vigilante pour le bien être de ces enfants, comme la bonne raison l'exige et le préconise quand on est une femme et mére, et qu'on a la garde de ses enfants, alors que le pére est mort ou n'a pas eut la garde, oui arrêtons d'être une société aveugle, oui certaines femme, ne sont pas des méres en puissances avec tout ce que cela implique, tendresse, vigilence,etc, et oui il y a des péres beaucoup plus aimants que des méres, c'est pourquoi je préconise en urgence, une réunion de tous les acteurs de la France, de l'état et de la justice, pour mêttre en marche des vérification obligatoire des enfants de séparés,divorcés, orphelins de péres ou de méres, dont la mére partage sa vie avec un nouveau partenaire qui n'est pas leurs péres,ainsi dés les doutes sur les bonnes intentions du partenaire, des actions seront misent en oeuvre pour protéger les enfants, voir les séparer de ce partenaire et les confier à l'autre parent, ou famille, ou structure de l'état, il est inadmissilble et incroyable qu'une petit fille comme Fiona se soit retrouvée face à face avec un tel compagnon de sa mére, drogué, aimant l'acool, sortant de prison, etc, on ne sait pas tout, tout cela est intolérable et sachez que demain ça peut être vos propres enfants, c'est tout simplement inaceptable de la part de la justice, l'état, de n'avoir rien fait pour que cela n'arrive pas et que cette gamine, ne subisse pas cela, alors je vous le répéte et cris à corps et à coeur, plus jamais ça et maintenant, oui le changement monsieur Hollande, madame Tobira, Monsieur Valls, c'est maintenant et tout de suite, à la place d'aller vous pavanez à la télé etc pour ne rien dire et mentir, et préparer les élections, car n'oubliez pas que les enfants c'est vos électeurs de demain...

Je me battrai jusqu'a ce que mon coeur cesse de battre et que Dieu me prête vie, rejoingnez moi pour nous battre ensemble pour enfin changer les choses, pour donner du bonheur et la sécurité à nos enfants, pour qu'ils aient tous les droits à une enfance d'insouciance et innocente, merci pour eux, et tous mes fréres et soeurs de souffrance.

A Fiona et en soutien à la douleur de son pére.


" Pour que plus jamais, Fiona "

Qu'ont t' ils fait de ton corps?
Petite fille fragile et innocente.
Pourquoi t'ont ils privés d'aurore?
et de devenir une belle adolescente.

Pourquoi celle qui était ta mére
T'a t'elle laissait vivre avec ce bourreau?
Qui a tué sous les coups la chair de sa chair.
Le couvrant et s'enfonçant avec lui dans le faux.

Comment ont ils pu t'enlever à ton pére?
Qui avait tant d'amour pour toi, sa vie.
Comment ta mére a t'elle pu laisser passer sa colére
De cet homme ignoble sur toi, sans lui avoir interdit?

Qu'ont ils fait de toi aprés l'impossible
Aprés avoir malmené ton petit corps et t'oter la vie?
Comment ont ils pu sans avoir le coeur sensible
transporter et enterrer ton petit corps nu meurtri?

Comment ont ils osés ensuite mentir aussi éffrontément
devant la france entiére et à leurs familles et amis et ton pére?
Faisant croire à un scénario machiavélique d'enlévement
Qui vient de mêttre à jour leurs vérités mensongéres.

Aujourd'hui toi qui est un petit ange dans le sein de Dieu
On ne peut pas oublier que des beaux-péres et belles méres
Maltraitent ou massacrent des enfants qui ne sont pas à eux
Sans que l'état et la justice ne donne plus de droit aux péres.

Comment une mére peut elle placer ses enfants en dernier
Se donnant entiérement à un compagnon, oubliant leurs bien être?
Puis-ce tu dormir en paix petite Fiona, libérée de cette société
Qui n'a rien fait pour te protéger, comme tant d'autres petits êtres.

Ecrit le 27-09-2013, à Lagny-Sur-marne, O P, par Hugo Gall ( pseudo de T.G )

En hommage à la petite Fiona lâchement frappée à mort par le compagnon de sa mére, qui l'a aidé à couvrir son crime et entérré son petit corps nu dans les bois de Clermont-Ferrant, dors en paix petit ange parmis les anges, toutes mes condoléances et tous mon soutient à son pére.

Vous pouvez me contacter sur ma boite mail georgelucienthierry@hotmail.fr et me rejoindre pour mon combat, je répondrai à tous vos méssages, merci de faire partager ce blog.

jeudi 9 mai 2013

Appel à la vigilence,à ouvrir vos coeur...

Bonjour à tous, je voulai partager avec tous mes amis,tous ceux qui pourrons lire ce méssage et j'espére la terre entiére,lol,ainsi que tous les politiques; une partie de mon véccus en tant que victime de matraitance et d'inceste, oui j'ai longtemps pensé que je pouvais m'en sortir seul, que j'arriverai à bien faire ma vie, en épousant une femme qui m'aimerait et que j'aimerai, avoir des enfants, que j'aimerai de t...out mon coeur et mon âme, avoir un travail qui me plairait, de vrai ami, une belle vie quoi, qu'ainsi tout rentrerait dans l'ordre et que j'oublierai, mais rien ne c'est passé comme ça, loin de là, j'ai mis longtemps à comprendre que lorsque l'on avait véccu ce que j'ai véccu,on ne ressortait jamais indemne, on ne serait plus jamais ce que l'on aurait du être, jamais, surtout pour ceux qui comme moi,se sont trouvé tout seul devant leur vérité, plus de mére,de fréres,soeurs, familles,tout le monde vous tourne le dos, impossible aprés ça de se relever de partir indemne, j'ai déambuler dans l'existence pendant des années en faisant semblant d'être moi même, pour survivre, ne pas penser et retourner dans l'abîme ou ou m'avait fait tant de mal et détruit, j'ai éssayé de me faire une vie, d'être un homme parmis les hommes,de me faire intégré,accepté de ce monde si brutal,de ces confréries si viril et macho, qui passent à côté de tout,ne voient rien et ne comprennent toujours rien de ce qui se passe devant leurs yeux,leurs oreilles, chez leurs voisins,familles, mais qui se permettent de juger,montrer du doigt,etc, ça été une chute vertigineuse,un mariage un divorce, deux enfants, puis un second mariage, un enfant et redivorce, des souffrances inimaginable,n en plus de tout le reste, mais j'ai éssayé, ce qu'il m'a fallut comprendre, c'est que lorque l'on a souffert et subit ce que j'ai subit, on ne peut plus vivre une vie de famille, une sexualité, une vie sociale, proféssionnel, etc, comme les autres, et bien sur réciproquement, ceux qui vivent avec vous, arrivent à une point ou a un moment ils ne vous comprennent pas, par finir par plus vous suivrent, j'ai souffert beaucoup en plus de tout ce qu'on m'a fait enduré, quand j'ai été séparé de ces vies de famille,de mes chers enfants, j'ai cru mourir,mais le plus dur ça été de constater que ceux que je croyer m'avoir aimées et qui savaient mes souffrances, ont tout ou rien fait pour éloigner mes enfants de moi, ainsi que me tourner le dos elles aussi, comment cela à t'il pu arriver? ça aussi c'est le résultat ajouté de ce qu'on m'a fait, puis la maladie, la descente dans la société, plus de logement,de travail, plus de perspective d'avenir, d'envie d'avenir, car encore une fois trahi par sa famille,plus rien a s'accrocher,à par écrire, créer deux blogs, seul raison de vivre, survivre,oui j'ai compris, que lorsque l'on sort de ces violences, les séquelles sont irréverssibles et l'on met lomgtemps à savoir qui on est devenu vraiment, alors on fait erreur sur erreur,sans le savoir le comprendre, oui on n'est pas fait pour vivre avec quelq'un qui ne vous comprend pas, ne vous soutiens pas, on ne doit pas faire des enfants tant que l'on as pas su qui on était, mais pour cela il aurait fallut le savoir qui on était déjà avant, et puis on apprend a avoir des doutes sur sa propre sexualité, car celle que votre mére, l'entourage, la société semble vous avoir donné par force, vous a trop fait souffrir, et vous finissez a force de voir votre couple sombrer ne plus croire en cette famille, cette hétérosexualité qui vous à finalement tant fait souffrir, et puis vous comprenez que vous êtes ce que vous êtes devenue,ce que les autres ont fait de vous, alors vous accepté une vie, une façon d'être qui vous rassure le plus, mais qui n'est pas forcement ce que vous auriez voulu, mais c'est tout ce que la vie vous donne et un matin vous vous réveillez en vous disant, oui je suis mieux avec certains hommes,mais c'est ma vie et personne n'a le droit de me juger et surtout pas cette société hypochryte et donneuse de leçon, qui a laissée faire et continue,aujourd'hui sans travail,sans vrai espoir à l'horizon, sans vrai amour, sans mes enfants à mes côtés, sans famille,sans réussir à faire réagir cette société, ces politiques si loin des vraies souffrances et réalités, je suis juste content d'avoir un appartement ou je suis chez moi et ou le calme,une certaine paix me vont bien, en attendant peut-être une petite éclaircie, un arc en ciel, en attendant la fin, mais par ce long discourt je voulai surtout vous dire à vous les familles, les entourages, les enseignants,les collégues,les patrons,etc, tous ceux qui lirons ces lignes, ne juger pas trop vite ceux qui ne semblent pas être comme vous, qui semblent seul dans leurs coins, qui sont hommos, plutôt qu'hétéros, qui semblent tristes,malheureux,des vies en dents de scies,pensez plutôt oui le pauvre, il a peut-être été un enfant maltraité, abusé, et personne ne l'a aidé, nous nous avons eu de la chance,une chance si précieuse que tout le monde ne l'a pas, alors aujourd'hui c'est à vous de tendre la main est d'ouvrir votre coeur, en faisant attention à ce que vous dite et pensé,merci pour tous mes fréres et soeurs de souffrance et pour moi, je vous invite à faire connaître ce blog dédié aux victimes de maltraitance et d'inceste et de lire dés le début mon histoire et mes conseils.Merci
 
Vous pouvez me joindre directement sur ma boite mail, si vous voulez je suis aussi prêt à rendre mon témoignage à toutes réunion,débat,conférence...

samedi 23 mars 2013

Au nom de toutes les victimes

" LES BLESSURES DE L'ENFANCE "



Les enfants maltraités et violés ont les mêmes tourments

Les mêmes blessures et les mêmes lignes d'horizon

Ils courent dans les brouillards de leurs larmes d'innocents

A la recherche de gestes de tendresses et d'amour, comme seule raison



Les enfants que l'on a bafoués, tués dans leurs beautés profondes

Errent dans leurs vies comme des wagons vide partis sans locomotives

Envoyant des messages de cris étouffés que ne recevront jamais les ondes

Ni les cœurs de ceux qui ne comprennent pas et jugent de façon hâtive



Les enfants que l'on a oubliés de voir grandir et devenir adulte

Ont gravés en eux à jamais les cicatrices remplies de solitude et d'abandon

Ils se sentent comme des coupables mit au piloris que l'on insulte

A la dérive d'une identité qu'on leur a broyé sans aucun pardon



Les enfants qui ont subit tant de violences et de maltraitances

Ont étés livrés en pâture à des hommes pervers par leurs mères insensées

Trop souvent absentes et non concernées par leurs manques de méfiances

D'autres par leurs consentements à tout les abus qu'elles n'ont pas avouées



Les enfants qui ont étés salis et infectés dans leurs corps par des impies

Ont gardés sur eux comme des tâches inlavables de scènes abjectes

Ils n'ont jamais pus grandir dans leurs âmes et subit les échecs de leurs vies

En subissant les regards malveillants et les mots qui assassines de ceux qui rejettent



Les enfants que l'on a accablés de maux et d'indifférences

Se sont retrouvés dans un monde hostile, de haine et d'incompréhension

Ils n'ont pu suivre cet univers si rapide et agressif dénué de confiance

Et sont restés avec les blessures de l'enfance,espérant que vienne leurs rédemptions


Écrit à Lagny-Sur-Marne, le mercredi 22 septembre 2010, par Hugo Gall ( pseudo de T.G )

Battons nous ensemble pour plus rien ne soit comme avant et ouvrir les yeux aveugles et faire enttendre les oreilles devenues sourdes.

Vous pouvez me joindre sur ma boite mail : georgelucienthierry@hotmail.fr

mercredi 13 février 2013

Suite au témoignage sur RTL mardi 12 février 2013

                                                   ‘’      QUI LUI DIRA     ‘’

Qui lui dira
Que le l’aime de tout mon cœur
Que je l’ai serré contre moi
Dés ses premières heures
Qui lui dira
Que je l’ai désiré de tout mon être
Attendu comme on espère dans la foi
Qu’un jour je puisse le voir naître

Toi mon garçon, mon sang
Toujours tu seras dans mes pensées
Contre les vents, tous les océans
Je me battrais pour cet amour sacré
Toi mon garçon, mon sang
Le plus beau cadeau de ma vie
Qui m’a donné mes plus beaux instants
Dans une vie qui m’a rarement sourie

Qui lui dira
Que j’ai subit toutes ces maltraitances
Tous ces rabaissements et ces coups bas
Comme cet inceste qui tue l’innocence
Qui lui dira
Que j’ai du lutter et grandir seul
Avec un homme qui ne me lâchera pas
Anéantissant mon avenir tel un linceul

Toi mon garçon, mon sang
Toujours tu seras dans mes pensées
Contre les vents, tous les océans
Je me battrais pour cet amour sacré
Toi mon garçon, mon sang
Le plus beau cadeau de ma vie
Qui m’a donné mes plus beaux instants
Dans une vie qui m’a rarement sourie

Qui lui dira
Que j’ai eu cette mère qui était absente
Qui n’a pas eu les mots et les gestes qu’on a
Pour un enfant dont elle a été presque indifférente
Qui lui dira
Que l’on m’a jugé à l’école, traité avec méchanceté
Que j’ai souffert, pleuré souvent et bien au-delà
Mais ma vie et ma sexualité ont été un non choix obligé

Ecrit le mercredi 13 février 2013 à Lagny-Sur-Marne par Hugo Gall ( pseudo de T.G )
                                               
                                                      à mon fils Anthony


Bonjour à tous, je viens de rendre témoignage de mon histoire sur RTL dans l'émission de Flavie Flament " on est fait pour s'enttendre " mardi 12 février 2013 à 15 heure, vous pouvez réecouter l'émission en post cast, je remercie vivement Flavie Flament et son équipe ainsi que le docteur présent, qui ont été trés sympathique et à l'écoute, je suis trés touché que des personnes comme ellles se sentent concernées par cette cause qui est la mienne et la votre.

L'émission est certe un peu trop courte pour y parler de tous les problémes et les souffrances qui nous atteignent et nous suivent toutes notres vie,suite à ce qu'on a subit, mais l'éssentiel est de se faire enttendre, connaître,reconnaître, pour que les gens comprennent enfin et changent leurs mentalités, de dire et de faire.

Il est tant aussi qu'on s'occupe enfin de nous, à force de donner la parole et d'aider les criminels, alcooliques, drogués, les violeurs, tous ceux qui ces derniers temps sont à la une, alors que nous les vraies victimes en souffrances, on ne nous écoute pas, ne nous enttend pas, ne fait pas de loi pour nous, de décision forte et rélle comme des lieux pour recevoir les victimes seules, aide psychologique, temps de réadaptation, avec aide projet proféssionnel, étude,etc...Pour que nous aussi qui ne sommes que des victimes, nous ayons le droit à nous en sortir et avoir une vie digne, sans être regardé comme des bêtes de foire et jugé à tout instant,à chaque regard, entre faux amis et faux collégues....

Bien sur tout le monde ne réagit pas pareil, mais pour ceux qui on plus de mal, c'est un droit au respect et de réussir sa vie....

Je vous remercie pour votre attention, soutiens, je reste à votre disposition pour toutes questions et contact, au georgelucienthierry@hotmail.fr , je serai aussi heureux de créer une association entre nous les victimes, pour nous soutenir,aider et nous relever ensemble, ainsi que faire connaître encore plus notre cause, la défense de toutes les victimes..., merci de me contacter avec plaisir.

Lagny-Sur-Marne, le mercredi 13 février 2013.